ARGENTINE: de la Vallée de la Lune à la région de Cordoba du 9 au 14 avril

Le passage de la frontière le 8 au soir se fait très rapidement…nous sommes les seuls !

Nous retrouvons du ripio ( on n’aime pas ! ) en raison des travaux de construction de cette fameuse route argentino-chilienne.

Les jours suivants se résument à avaler les kilomètres : gorges étroites aux tons vert-brillant, surprenantes…

…et roches si instables qu’il vaut mieux ne pas s’y attarder.

Quebrada de Jacha où les roches rouges ferrugineuses vues de la   » Cienega  » nous en mettent plein les yeux.

La route 40 ainsi retrouvée se poursuit par une succession de gués sans eau, heureusement, entre Huaco et Villa Union.DSC05253 rte 40 entre huaco et villa union...gués

D’ailleurs, on se fait une grosse frayeur en s’écrasant par deux fois dans un profond gué mal signalé. Mais à première vue, c’est la tôle de protection du moteur qui a cogné fortement. Les suspensions pneumatiques arrières nous ont fait rebondir, mais ont bien amorti le choc. Il faut dire que les routes de montagne, les pistes poussiéreuses et caillouteuses ainsi que les innombrables chocs mettent notre Iveco à rude épreuve. Mais il n’est pas question pour nous de nous cantonner aux très bonnes routes asphaltées.

Nous redescendons vers le Parc Ischigualas  » lieu sans vie  » selon les indiens Quechuas, devenu  » la vallée de la lune « . C’est là que nous voyons les premiers cactus géants.

On ne s’y rend qu’en convoi avec sa propre voiture en suivant un guide.

Le flot de touristes nous surprend, mais la visite est assez spectaculaire et originale surtout au coucher du soleil.

C’est sur ce site que les paléontologues ont trouvé et trouvent toujours les restes très bien conservés de dinosaures.DSC05325

Une des curiosités, ce sont ces boulets de roches sédimentaires qui se sont calcifiées très lentement par infiltration de l’eau dans la boue. Il semblerait que ce soit tout à fait unique.

Les jours suivants, nous roulons sans cesse vers Cordoba en traversant des villages assoupis.DSC05394

De longs plateaux séparés par de petites chaînes de montagnes successives nous offrent un panachage de cactus : amusant !

Et du reste, l’ouest de Cordoba est désertique, mais à l’approche de cette ville tout change encore une fois avec des villages plus  » typés « .

Nous découvrons des paysages méditerranéens avec des rochers arrondis érodés par l’eau des rios ou des vallées cultivées, mais parfois couvertes de forêts de  » palmiers « .DSC05419

Nous nous arrêtons à Nono, petit bourg où vivaient jusqu’à cette année, nos amis Michel et Danièle. Emus, nous l’explorons en tous sens allant jusqu’au barrage situé dans un site sauvage.

DSC05448

La montagne aux tons bleu-violacés qui le domine est assez remarquable : une splendide route nous conduit au sommet plutôt plan ( ! ) et nous offre une belle vue d’avion.

De là nous allons par une autre route d’altitude au sanctuaire d’Alta Gracia, lieu sacré de pèlerinage construit à l’image de celui de Lourdes.

Au sein de la petite ville, la Mission Jésuite que nous visitons avec intérêt date du 18è. Bien restaurée, cette Estancia est inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité.

Après le départ forcé des jésuites elle a été habitée par des laïcs, dont le vice-roi du Rio de la Plata Santiago Liniers (français né à Niort), héros de l’indépendance fidèle à la révolution. Il sera pourtant fusillé avec les autres anciens dignitaires du régime!P1020657

Les pièces de vie de cette époque ont été bien conservées, en particulier une cuisine dotée d’un ingénieux filtre à eau constitué d’une pierre creuse et poreuse laissant l’eau s’écouler dans une jarre.

Dans cette localité à l’air sain et aux maisons bourgeoises du début du 20ème …

…se trouve aussi le petit musée consacré à Ernesto  » Che  » Guevara. Il est installé dans la maison ou celui-ci a vécu quelques années dans son enfance pour soigner son asthme.Très instructif et presque émouvant, on y découvre le Ché petit garçon, puis étudiant en médecine avant de partir sillonner l’Argentine en vélo, à moteur! , puis avec sa célèbre moto Norton 500cm3 baptisée   » la Vigoureuse « .

C’est alors qu’il prend connaissance de la véritable condition paysanne et s’engage aux côtés de Fidel Castro dont il deviendra ministre avant de finir tragiquement lors de la guérilla.

 

DSC05506 avec castro

 

Pour finir en beauté cette journée, nous descendons à Villa General Belgrano,  » temple  » de la bière allemande,DSC05540

village de type bavarois où tavernes, commerces de bières, de chocolats et de gros gâteaux à la crème se succèdent tout le long de la rue principale.

 

C’est le samedi veille de Pâques et il y a foule. Dans l’immense salle des fêtes bondée de consommateurs, les danses folkloriques en costumes d’origine alternent entre traditions allemandes et d’amérique du sud. C’est drôle de voir un tel spectacle si loin de l’Europe : on se croirait vraiment en Allemagne. Mais les Allemands se sentent bel et bien Argentins et vice- versa. D’ailleurs, nous y achetons notre bière en allemand!

Cordoba ne nous a guère retenus.

Juste le temps de faire la tournée des églises très fréquentées pour les fêtes de Pâques.

DSC05582

Nous sommes d’emblée étonnés par la crasse des parcs publics et du peu d’entretien des rues, excepté dans le centre historique.Nous n’y restons pas dormir, peu confiants côté sécurité , et un peu déçus il faut bien le dire.

 

Mais la route en direction d’Iguazu située à l’extrême est argentin entre Brésil et Paraguay, nous attend…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s