Bolivie : de La Paz au parc naturel de Sajama du 28 juin au 7 juillet

La Paz, capitale de la Bolivie est la ville la plus haute du monde, étagée de 3200m à 4100m sur des contrforts très instables de terre et de cailloux.

La couleur dominante est le rouge brique d’où émergent quelques bouquets d’eucalyptus.DSC03046.jpg

Y descendre, c’est entrer dans une sorte d’antre vertigineux.

Les rues pentues sont impressionnantes et mieux vaut ne pas s’y risquer en camping-car.

La route principale, longue d’une quinzaine de kilomètres est en travaux pour encore deux ans, ce qui crée des bouchons monstrueux auxquels les habitants semblent se faire.

La plupart utilise la flotte innombrable des minibus et des vieux bus ford poussifs et bariolés qui montent et descendent à longueur de temps. La circulation est très dense et se fait souvent au centimètre près. La pollution est assez insupportable.

C’est pourquoi nous décidons de rester garés sur le parking payant et tranquille de l’aéroport, à El Alto.

nous nous déplaçons uniquement en radio-taxis pour aller  » en bas « , les faux taxis n’hésitant pas à gazer les clients, même Boliviens pour les détrousser. Du haut nous avons chaque jour une jolie vue sur la magnifique Cordillère Royale qui domine la ville.

Le sommet le plus majestueux est le Mont Illimani (6439m), qui ressemble un peu au Mont Blanc en plus imposant car il est isolé.DSC03365

Mais il y a aussi le Mururata (5869m)DSCN0286

et plus au nord, le gros cône du Huayna Potosi (6088m) inclus dans une chaîne qui va jusqu’au lac Titicaca.DSC03366

 

Ici c’est le paradis des alpinistes. Personne ne peut rester insensible à La Paz, à la fois moderne et vieillotte avec au sud son  quartier bourgeois qui tranche avec le reste de la ville.

DSC03217

Le gouvernement a ouvert depuis 2014 un ingénieux réseau de téléphériques (8 personnes par cabine). C’est moderne, rapide, beau, propre, reposant et pas cher. Au total 9 lignes seront en service permettant aux habitants d’aller d’un point à l’autre de la ville – parfois horizontalement – avec des stations comme pour le métro.

DSC03159

 

Néanmoins la majeur partie des gens utilisent les minibus. C’est presque une institution. La Paz est une ruche hyper active, avec aussi ses carnavals dans chaque quartier.

Nous y restons une dizaine de jours, le temps de visiter et de renouveler notre assurance auto. Nous explorons  le vieux centre et les musées dont l’intéressant musée ethnologique.

On y découvre une incroyable collection de parures et de vêtements en plumes.

P1050750

P1050745

 

La place du Palais Présidentiel est défigurée par la construction d’une tour gouvernementale juste derrière la Cathédrale.DSC03065

Les vieux immeubles coloniaux sont en pleine décrépitude.

Quel dommage ! Seules quelques ruelles touristiques ont su conserver de vieilles maisons.DSC03088

Visitant l’admirable Musée privé des Instruments,…

…nous recevons une publicité pour un concert de Charango organisé et exécuté par le propriétaire Ernesto Cavour en compagnie de Franz Valverde qui joue sur une guitare double, le Muyu Muyu, et de Rolando Encinas, joueur de kena.Tous trois sont une  » pointure  » en Bolivie. Petite salle et ambiance très chaleureuse : un vrai bonheur !P1050594

Le sixième jour, nous nous inscrivons dans l’agence Xtrême Downhill, agence sérieuse qui organise des descentes en VTT… de la ROUTE DE LA MORT ! C’est une piste caillouteuse dans la Forêt Vierge des nuages des Yungas, très étroite par endroits, en pente sinueuse, avec des à pic vertigineux et non protégés. Elle est hélas connue pour ses nombreux morts annuels, même encore cette année (cyclistes et minibus !). Pour nous, il était hors de question de la faire en camping-car…alors pourquoi pas en vélo.

Cette journée débute au col de La Cumbre à 4600m.

Nous ne sommes que 6 cyclistes, guidés par Thomas, un jeune français sympathique établi à La Paz.DSC03254.jpg Après un bon petit déjeuner, bien équipés, nous enfilons 22 km d’une descente asphaltée qui plonge dans le brouillard et en évitant les camions. On a l’onglée.

De là, nous rejoignons la piste de 32 km en direction de Coroïco : c’est la Route de la Mort.

Un minibus suit le petit groupe pour nous remonter en fin de journée.DSC03251.jpg

 

La route de la Mort descend sans cesse, suivant les circonvolutions de la montagne. Nous nous arrêtons de temps en temps pour admirer, forêt, cascades et vues plongeantes.

IMG_3040.jpg

Nous passons devant la maison où s’est réfugié Klaus Barbie avant qu’il ne reprenne ses  » sales  » activités de trafics en tous genres.

Une petite halte casse-croûte nous permet aussi une jolie et longue descente en tyrolienne au dessus du ravin, brr brr…! Génial!

DSC03261

La halte se termine dans la vallée de Coroïco où commence la zone Amazonnienne,  encore montagneuse. On y cultive la coca.

La halte est organisée dans un restaurant à touristes dont nous nous serions bien passés, ce qui nous aurait permis de descendre plus lentement pour mieux profiter du paysage.

Mais quelle journée super et quel magnifique site que ces Yungas !

Ayant enfin reçu notre assurance, nous quittons La Paz et roulons jusqu’au Parc Sajama à la frontière chilienne.

DSC03458

Nous nous arrêtons à Huanuni Cachu pour découvrir les « chullpas de Carangas aymara « , c’est à dire des tours funéraires de 3 à 4m de haut construites avec de la terre et des cailloux, en haut de petites collines et dont l’entrée ogivale est orientée à l’est.Là étaient déposés les corps des chefs Carangas (1200-1550) et de leurs familles.

DSC03433

DSC03431

P1060075.jpg

On en voit un peu partout en plus ou moins bon état.

Plus loin, le Parc de Sajama est dominé par le gris volcan conique  éponyme (6548 m), recouvert d’une belle calotte glacière. Ici tout n’est que pureté, grands espaces, domaine des lamas, alpagas et vigognes.

IMG_3082

IMG_3088

C’est une gardienne de troupeau, que nous prenons en stop sur la piste du Parc qui nous en explique la différence.

La vigogne est sauvage, fine, cou penché en avant et oreilles en arrière, pelage clair, petite queue.P1060206

Le lama est  » lourd « , long cou droit, oreilles droites, dure de caractère. (impossible de savoir s’ils crachent..!)P1060168

L’alpaga a un cou plus court que le lama, mais plus gros. Il est doux. En fait il a beaucoup de laine sur la tête comme certains moutons bien dodus.P1060201

Lamas et alpagas sont des animaux d’élevage et n’ont qu’un petit à la fois chaque année.P1060203

P1060182

Nous nous retrouvons pratiquement seuls dans le village de Sajama (4250m) quasiment déserté.

P1060188

 

Les quelques petits hôtels semblent vides.IMG_3099.jpg C’est pourtant l’endroit rêvé pour aller faire de grandes randonnées ou de l’escalade, mais l’altitude élevée ne nous incite pas à en faire l’expérience. Une nuit étoilée superbe nous suffit pour nous imaginer au bout du monde.

C’est ici que pousse la  » forêt  » la plus haute du monde (plus de 5000 m) constituée de « quenuas », sortes de cupressus.P1060179

Côté chilien, deux volcans jumeaux et enneigés font face au Sajama.P1060183

Quel espace enchanteur ! D’autres volcans se succèdent tout au long de la frontière.

Heureux d’avoir découvert ce Parc, même rapidement, nous faisons demi-tour vers La Paz, ce qui nous prend à nouveau une journée.

Nous aurons bien profité de cette ville exceptionnelle et y avons croisé beaucoup de Boliviens vraiment serviables et gentils, comme Karena,DSC03367.jpg

jeune serveuse d’un café de l’aérogare avec qui nous avons bien sympathisé. La longue chaîne de montagne est sublime, mais nous avons hâte de repartir.

Pour faire notre plein de gasoil, ce n’est pas plus facile qu’à Cochabamba, car beaucoup de stations refusent d’en vendre aux étrangers. Mais en cherchant on fini par trouver…

…avec toujours la petite angoisse de se dire « est-ce du gasoil sale? On verra bien » ! Et nous partons définitivement vers le Pérou et le lac Titicaca avec un dernier clin d’oeil : le carnaval d’El Alto.

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s